Qui se ressemble s’assemble ? Une réponse par les statistiques

Enfin une enquête sérieuse proposée par L’observatoire des inégalités sur la relation entre profil socio-professionnel et choix de conjoint. Peut-être une aide pour rencontrer un célibataire avec qui former un couple durable ? En tout cas statistiquement

Trouver le meilleur site de rencontre

Classe sociale et couple : l’essentiel

Le filon avait déjà été identifié de longue date, notamment par les sites de rencontre haut de gamme. OK, admettons que les riches préfèrent rester entre-eux. Mais est-ce le cas pour les enseignants, les classes moyennes, les sportifs, les vendeurs..? Nous avions déjà trouvé des sites de rencontre pour vegan, par orientation politique, par religion (par exemple Inshallah)…Et bien d’autres pour des rencontres en tout genre (à 2, à 3, à beaucoup plus, échangiste, adultère…).

Mais revenons à des rencontres plus classiques. L’observatoire des inégalités à récupéré des chiffres de l’Insee (étude de Milan Bouchet-Valat) dont voici les principaux enseignements sur la situation des couples par  rapport à leurs origines sociales :

  • 4% des hommes bac+5 sont en couple avec des femmes sans diplôme
  • 2% des hommes sans diplôme sont en coupe avec une femmes bac+5
  • 78% des ouvriers vivent avec une employée (59,4%) ou un ouvrière (18,8%)
  • 38,5 % des cadres supérieurs formaient un couple avec une femme de même catégorie sociale.

Comme quoi les sites de rencontre par niveau d’étude (type EliteRencontre) ou encore par classe sociale haut de gamme (comme Parship) ne se sont pas lancés par hasard…Néanmoins, ces statistiques commencent déjà à dater un peu. Le ressenti est que la mixité sociale dans le couple semble plus importante qu’avant. Et surtout mieux acceptée par les conjoints. Quand un femme cherche un homme par exemple, le besoin de sécurité est moins prégnant qu’avant.

Rédigé par sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *