Les mots à connaître dans la rencontre célibataire

Après le ghosting, le paper-clipping et le dog-fishing, 2020 termine avec son lot de nouveaux mots pour qualifier la rencontre célibataire. Qu’est-ce que le fleabagging, le dial-toning ou encore le cause-playing ? Traduction et éclairage sur ces nouvelles expressions de 2020 qui ont rythmé nos vies amoureuses selon site Plenty of Fish.

Trouver le meilleur site de rencontre

Le fleabagging, l’art de se tromper de célibataire

En anglais fleabag signifie sac à puces, bon à rien. Rapporté à l’univers des sites de rencontre en France, le fleabagging signifie toujours choisir des personnes qui ne nous conviennent pas.

C’est d’ailleurs souvent le cas pour les femmes. 63% d’entre elles disent pratiquer trop souvent le fleabagging sans le vouloir contre seulement 38% des hommes. Une bonne raison pour se mettre aux sites de rencontre par affinités et arrêter enfin de se tromper sans arrêt ?

Le dial toning, un genre de ghosting

Si aujourd’hui tout le monde connaît le ghosting, l’art de larguer quelqu’un sans jamais donner de nouvelles, voici venu le dial toning. C’est le concept de donner son numéro à quelqu’un, mais de ne jamais lui répondre. Car dial toning signifie littéralement la sonnerie de téléphone après avoir composé le numéro. Il ne s’agit pas de donner un faux numéro, seulement de ne jamais répondre aux sollicitations.

Dans les nouveaux types de ghosting, on trouve également le glamboozled. Cela signifie avoir prévu une sortie ou quelque chose avec son rencart et se faire laisser sur le carreau à la dernière minute. On pourrait dire se faire poser un lapin alors que l’on s’est préparé à rencontrer un homme ou une femme.

Le cause-playing dans la rencontre célibataire

Ici, le concept s’applique plus aux ex qu’à la rencontre célibataire. Il s’agit de contacter son ex pour demander une faveur. L’ex en question invite le célibataire à participer à un concert caritatif, soutenir un marathon ou autre chose où une donation d’argent pour la bonne cause est nécessaire. D’où le nom cause-playing soit faire jouer une bonne cause en sa faveur…

Rédigé par sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *